Bus4you

LE PROJET BUS4YOU (En coordination avec GAL CULTURALITE asbl. Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles- projet HORS LES MURS)

  • PRESENTATION GENERALE

Proches, disponibles et accessibles

Nous souhaitons via le projet « BUS4YOU » consolider et développer notre travail de proximité avec les jeunes dans les espaces qu’ils fréquentent librement. Nous souhaitons ensuite développer notre disponibilité et notre accessibilité.

Nos activités se déroulent du lundi au vendredi de 8h30 à 18h et le samedi de 8h30 à 17h30, mais pas seulement…

Nous avons, en effet, depuis toujours, élargi nos plages d’accueil aux soirées et aux week-ends. De plus, nous avons décentralisé nos activités au plus près des lieux de vie ouverts des jeunes, dans leurs quartiers, leurs villages, les lieux festifs qu’ils fréquentent.

Notre personnel couvre donc par son travail des plages horaires beaucoup plus larges que les heures habituelles de bureau, mais est également plus mobile pour aller à la rencontre des jeunes dans leurs différents lieux de vie.

Enfin, il ne faut pas négliger les réseaux sociaux sur lesquels on rencontre tout autant les jeunes. Il est devenu fréquent de recevoir des demandes via un e-mail, messenger ou la messagerie liée à notre site.

Nous souhaitons donc, via ce projet, consolider nos activités hors horaires scolaires et développer le travail de proximité que nous réalisons via celui-ci. Il s’agit principalement d’assurer un travail d’information, d’animation, de prévention et de contact avec les jeunes de l’Est du Brabant wallon, au moyen d’un bus aménagé qui va à leur rencontre dans leur lieu de vie.

L’Est du Brabant wallon ne dispose que de peu d’infrastructures d’aide, de soutien, d’information et d’animation pour les enfants et les jeunes. Le territoire est vaste, dispersé et difficilement accessible aux acteurs de terrain qui souhaitent développer un travail de proximité au contact des jeunes dans leurs quartiers et leurs villages.

Le travail de proximité repose sur une expérience et une compétence que notre service possède.

Le processus d’intervention adopté se réfère aux diverses approches enseignées en intervention sociale et aux processus de résolution de problèmes, de mise en œuvre d’actions communautaires et collectives en milieu de vie.

Mais il s’agit surtout de donner aux enfants et aux jeunes l’opportunité de développer des projets qui les motivent et dont ils deviennent des acteurs autonomes.

  • LES ACTIONS MENEES PAR LE PROJET « BUS4YOU »
  1. Le travail de proximité

Tous les acteurs locaux s’accordent sur le constat d’une prise en charge ou un accompagnement insuffisant des jeunes dans l’Est du Brabant wallon et regrettent l’absence d’un relai spécifique aux adolescents. Très régulièrement, les difficultés apparaissent, se manifestant par des troubles de voisinage généralement explicables par l’oisiveté et le manque de proposition d’activités estimées intéressantes par les jeunes. Ce constat ressort, notamment, des états des lieux établis par certaines communes dans le cadre de leur plan de cohésion sociale tout comme de celui établi par notre service.

Accompagner les jeunes durant leurs temps libres, c’est bâtir un dispositif global d’animation qui intègre tout un ensemble d’activités et des services : centre de loisirs le mercredi et durant les vacances scolaires, ateliers sportifs et culturels, séjours, accompagnement scolaire, actions de prévention santé, manifestations, …

S’inscrire dans une démarche d’éducation à la citoyenneté, c’est utiliser le dispositif mis en place au service d’une finalité éducative : la sensibilisation des jeunes à leur  rôle de futur citoyen, le développement de leurs aptitudes à « vivre ensemble ». C’est exploiter l’exceptionnel potentiel d’engagement et d’adhésion que les activités de loisirs génèrent auprès des jeunes pour les impliquer dans une dynamique de projets et leur permettre d’assumer de vraies responsabilités. C’est enfin expérimenter avec eux un modèle de cogestion de la vie sociale qui leur confère une réelle fonction d’acteur et leur garantisse une participation effective à toutes les décisions qui les concernent.

Nous nous préoccupons peu de l’âge des jeunes tant il est vrai qu’il serait inopportun de réclamer la carte d’identité d’un jeune ou de l’exclure parce qu’il dépasserait l’âge de 18 ans. Nous adhérons à l’idée que la tranche d’âge concernée peut aller jusqu’à 25 ans.

L’aide individuelle et les actions de prévention éducative

L’aide individuelle constitue un axe de travail essentiel pour notre service. Cette aide peut-être directement sollicitée par le jeune lui-même, sa famille ou par un proche. Nous intervenons également lorsqu’une demande d’aide, sollicitée par le jeune, sa famille ou un proche nous parvient, orienté par les institutions communautaires, les instances judiciaires ou les services intervenants de première ligne.

Cette aide s’adresse aux jeunes vivant des situations lacunaires, qu’elles soient familiales, sociales, administratives, juridiques ou professionnelles mettant sa santé, sa sécurité ou son avenir en danger. Cette aide individuelle s’adresse également au jeune dont les conditions d’éducation sont compromises par son comportement ou par celui des personnes en charge d’assurer son éducation.

Ils’agit avant tout d’assurer

1° un travail d’écoute et de valorisation ;
2° une orientation ;
3° un accompagnement social individuel ;

4° une mise en œuvre d’outils de médiation entre le jeune et sa famille ainsi qu’un soutien à celle-ci dans l’exercice de ses responsabilités parentales ;

5° des actions collectives en vue d’initier et de renforcer des liens de confiance entre les bénéficiaires et le service, ainsi que de faciliter l’émergence de la parole des jeune.

Un nombre important de jeunes ne fréquente aucune structure d’animation, ne participe à aucune activité associative. Un des objectifs que nous visons est purement quantitatif : attirer un nouveau public de jeunes dans des lieux et dans des activités qui leur soient dédiés. Actuellement, les jeunes revendiquent des espaces et des lieux qu’ils puissent librement s’approprier, recherchent une relation avec l’adulte qui soit faite avant tout de confiance et de respect. Inversement, ils récusent à priori les activités jugées « anciennes », rejettent les pédagogies trop marquées par l’académisme et la directivité, refusent d’intégrer (ni même de fréquenter) les lieux institutionnels jugés trop contraignants. Autant de données à ne pas occulter au moment de concevoir un programme d’aide et d’animation… Il faut cependant souligner que les jeunes ne doivent pas être que des bénéficiaires, mais bien des acteurs de changement totalement intégrés à la création, à la réalisation et à l’évaluation des projets. Le bus doit également devenir un symbole dynamique et référent pour les jeunes, leur permettant de développer des activités mobilisatrices ou recevoir des informations et une aide signifiante.

A ce propos, il est à noter que le nom du bus a été choisi par les jeunes eux-mêmes (via la page facebook du service – près de 4.000 vues sur le sujet), que la création de la décoration extérieure est conçue par des jeunes de l’école CEPES et que l’aménagement intérieur a été réalisée par des jeunes de l’Athénée.

 

Les actions de prévention sociale 

Nous cherchons  à agir sur l’environnement social des jeunes afin de le rendre plus propice à leur épanouissement et à leur émancipation. Nous cherchons à apporter une réponse globale à des problèmes individuels et collectifs, ainsi qu’à développer une dynamique de réseau.

Le projet va à la rencontre du jeunes pour recueillir sa parole en vue de nourrir des actions de prévention sociale.

Il s’agit également de mieux informer

L’information de jeunes est comprise comme l’organisation d’un service d’information jeunesse, ouvert sans discrimination à toute la jeunesse, chargé d’offrir des réponses aux demandes formulées par les jeunes dans tous les domaines qui les intéressent. L’information est pluraliste, indépendante, tend à l’exhaustivité et est délivrée sans qu’aucune influence ne soit exercée sur les choix du jeune.

Assurer un travail de prévention des assuétudes

Par prévention, nous comptons poursuivre notre action de lutte contre les assuétudes en général et la consommation problématique d’alcool en assurant un accompagnement des jeunes de 12 à 25 ans, principalement :

  • En leur apportant directement une aide OU
  • En les réorientant vers des services de prise en charges spécialisées
  • En améliorant l’environnement social des jeunes, en apportant une réponse globale à des problèmes individuels que nous rencontrons dans nos suivis
  • En coordonnant l’aide apportée par les intervenants locaux
  • En favorisant l’estime de soi

 

Depuis 10 ans, en collaboration avec la Commune d’Incourt ainsi que d’autres partenaires tels que la Province du Brabant wallon ou le Centre Culturel de Jodoigne, nous sommes présents à l’Inc’Rock Festival (Incourt) afin d’y assurer une prévention  portant sur l’alcool et les assuétudes. Cet évènement rassemble au cours de 3 journées des milliers de jeunes dans une ambiance musicale et festive. En 2016, nous étions d’ores et déjà présents avec notre bus et nous y avons mené des actions de prévention sur les thèmes de l’alcool, sexe et drogue.

Ce fut également le cas en 2017.
Nous avons identifié 7 événements importants dans l’Est du Brabant wallon au cours desquels nous souhaitons être présents aux côtés des partenaires locaux.

Le projet est mené avec la collaboration précieuse de GAL CULTURALITE. Ce partenariat a permis, non seulement de supporter un certain nombre de frais, mais aussi d’asseoir un solide partenariat avec les écoles et les intervenants locaux dans les différentes communes.